Le labour favorise la multiplication du chardon des champs

Le chardon des champs est une espèce à rhizome.

L’émission de nouvelles plantes par les racines est stimulée à chaque coupe. Le labour fragmente les rhizomes et favorise sa multiplication.

La destruction est plus efficace lorsque la fleur s’apprête à fleurir.

Une coupe fréquente à la montée des bourgeons floraux épuise fortement les rhizomes qui meurent plus facilement.

La destruction au stade rosette stimule le développement d’autres plantes depuis les rhizomes.

Intervenir mécaniquement et de manière localisée suffit à détruire le chardon sans pénaliser le reste du couvert.

De la luzerne pour épuiser le chardon des prés

L’implantation d’une luzerne pendant deux ans, couplée à deux fauches par an assure un couvert compétiteur et des coupes qui épuisent le chardon et le détruisent à 100% (*).

La luzerne, est une légumineuse aux intérêts multiples :

  • Nectarifère, elle est très utile pour les pollinisateurs.
  • Elle héberge beaucoup d’autres insectes.
  • Le couvert est très apprécié des oiseaux (perdrix, faisans) qui y nichent et les poussins y trouvent de grandes quantités d’insectes.
  • D’autres animaux, comme le lièvre, s’y abritent.

(*) Collectif (2002), « Lutte contre les vivaces en grandes cultures biologiques : le cas du rumex et du chardon », compte rendu de la Journée technique de la commission Grandes Cultures, Institut Technique de l’Agriculture Biologique.

 
 
Les partenaires du programme
Agence web Bretagne