Fragmentation du parcellaire

Parcelles de petite taille : intérêts agronomique et écologique

Une largeur moyenne des parcelles, inférieure à 150 mètres, permet une diffusion efficace des insectes auxiliaires des cultures depuis les bordures de champ.

Les carabes,prédateurs des limaces, sont des auxiliaires de référence. Il est admis que depuis une bordure de champ, ils pénètrent au maximum jusqu’à 75 mètres à l’intérieur de la parcelle.

De manière générale, conserver des parcelles culturales de petite taille augmente l'hétérogénéité du paysage.

Du point de vue agronomique, la propagation des maladies, ravageurs et parasites est contenue.

Du point de vue écologique:

  • le paysage est plus diversifié,
  • l'effet de lisière est augmenté
 
 
Les partenaires du programme
Agence web Bretagne