Alain Le Roux - Pluméliau

L'exploitation est située sur le lieu dit de Kérobio. Ce sont 80 truies qui occupent les lieux pour la production de porc charcutiers. Alain Le Roux est passionné et passionnant quand il parle de son élevage. Si son élevage est une priorité, il ne néglige pas la conduite de ses cultures pour laquelle il n'hésite pas à expérimenter.

À l'échelle du territoire, des grands réseaux de bosquets et de haies sont présents. Quelques jeunes haies plantées par l'agriculteur aux bords de ses parcelles ne tarderont pas à agrémenter le maillage bocager.


Cliquez pour agrandir!

Le fonctionnement de l'exploitation

L'élevage naisseurs-engraisseurs est composés de 80 truies.

L'assolement comprend une rotation de quatre cultures différentes: maïs, colza, orge, blé tendre. Sont également présent sur l'exploitation, 2 ha de prairie temporaire fauchés et exportés pour la production de foin qui sert à l'alimentation des vaches de l'exploitation voisine.





Ses actions favorables à la biodiversité

  • Durant l'interculture, ce sont 7 ha de CIPAN qui prennent le relais des cultures. Le paysage prend alors les teintes du mélange radis fourrager, phacélie, avoine. Cette association a plusieurs avantages : Premièrement, l'ensemble permet de couvrir le sol, sa structuration et ainsi de limiter son érosion. Deuxièmement, elles créent un lieu d'accueil pour la faune qui y trouve gîte et couvert durant la période hivernale.
  • 15 ha de cultures (maïs et céréale) sont implantés sans labour afin de préserver le potentiel agronomique des sols. En parallèle, cette technique limite la destruction de la pédofaune.
  • Une implantation raisonnée du colza est réalisé, permettant la réduction des traitements insecticides et herbicides :
    • Pour lutter contre les méligèthes, insectes causant des dégâts en se nourrissant du pollen des boutons floraux, un mélange de deux variétés précoces et tardives est implanté.
    • Un mélange de plante compagnes : trèfle, fenugrec, vesce et gesse a été réalisé durant une année afin de concurrencer les adventices.

  • Plusieurs haies ont été implantées ou rembourrées sur l'exploitation. Elles contiennent une bonne diversité d'arbres : hêtre, merisier, chêne, châtaignier, poirier à feuille de coeur, érable champêtre. Et d'arbustes : charme, fusain d'Europe, néflier commun, alisier torminal et noisetier.
  • Une bande enherbée a été mise en place au pied de la haie. Elle facilite l'entretien de celle-ci, diminue la gêne du matériel lors du travail dans les parcelles et permet d'intervenir moins souvent sur la haie. La bande enherbée au pied de la haie augmente l'effet lisière et permet d'avoir un stock d'auxiliaire plus important avec plus d'individus et plus d'espèce différentes.
 
 
Les partenaires du programme
Agence web Bretagne